Avion thermique ou électrique.

La pratique de l’aéromodélisme dans un club, avec une piste de décollage les conseils et la formation de pilotes expérimentés.

La piste de décollage.

La piste de décollage mesure 100m de long pour 13m de large, permettant de faire voler toute sorte de modèles. Un grillage permet aux visiteurs de s’approcher tout en restant en sécurité. Une zone « garage » est présente le long de la piste pour installer son matériel.  La piste est axées nord / sud comme la plupart des vents présents sur le secteur. Le sol de la piste est en herbe, ce n’est pas le plus roulant, mais certainement le moins traumatisant pour les avions, surtout ceux atterrissant sans roues (planeur, moto planeur).

Quel type d’avion.

Tous types d’avions pouvant rouler sur de l’herbe et ne nécessitant pas plus de 100 m de piste pour se poser.

  • trainer aile haute
  • trainer aile basse
  • warbird
  • voltige
  • aile volante rapide type « funjet »
  • avion civile

Pour l’hydravion, rendez vous au barrage du Cheylard.

Et la motorisation ?

Les puristes préfèrent le thermique, pour plusieurs raisons :

  • le bruit plus réel
  • l’autonomie et la possibilité d’enchaîner les vols
  • le (bon) stress supplémentaire que pourrais provoquer un calage.

Mais les pros électrique on aussi leurs arguments :

  • la rapidité de mise en œuvre
  • la fiabilité du moteur
  • le nettoyage plus rapide en fin de  séance.

En résumé, chacun choisi sa motorisation en fonction de ses possibilités et de ses goûts.

Pour le choix de la radio, plus d’information sur la page débutant.